Harcèlement sexuel en science

Harcèlement sexuel en science


Le harcèlement sexuel se caractérise par le fait d'imposer à une personne, de manière répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle.


Harcèlement sexuel, méconduite scientifique?


L´Union américaine de géophysique (American Geophysical Union), une organisation à but non lucratif de géophysiciens qui compte plus de 60 000 membres en 2016, a décidé, en 2017, d´élargir sa définition de l´inconduite en recherche pour inclure le harcèlement sexuel. L´article de Maggie Kuo dans Science discute ce changement.


Les cas de harcèlement sexuel connus en science


  • Geoffrey Marcy : un astronome américain qui était jusqu´en octobre 2015 professeur d´astronomie à l´Université de Californie à Berkeley est reconnu coupable en 2015 dans une affaire de harcèlement. Le scientifique a publié une lettre ouverte pour présenter des excuses pour sa conduite.
  • Michael Katze : microbiologiste à l´université de Washington qui a agressé sexuellement ses employés et abusé des fonds de recherche pour obtenir des faveurs sexuelles. il est actuellement interdit de son université, son laboratoire avait été fermé.
  • Florian Jaeger : professeur à l´université de Rochester (New York) qui a été accusé d´avoir agressé sexuellement au moins 11 étudiantes et post-doctorantes. L'affaire a été rendue publique le 8 septembre 2017. La revue Nature a publié la suite de cette affaire après que les femmes ont saisi le gouvernement américain.

Statistiques et enquêtes



Références